Micadanses
14.09 — 20h
En partenariat avec le Festival Bien Fait!

16€ plein tarif — 13€ tarif réduit — 10€ adhérent·es

Every Drop
of my blood

Compagnie FluO — danse
 

Le féminisme est une aventure collective, pour les femmes, pour les hommes, et pour les autres. Une révolution, bien en marche. Une vision du monde, un choix. Il ne s’agit pas d’opposer les petits avantages des femmes aux petits acquis des hommes, mais bien tout foutre en l’air.

 

— Virgie Despentes, King Kong Théorie

©_Pierre_PLANCHENAULT-04773.jpg

© Pierre Planchenault

Every Drop Of My Blood, pièce chorégraphique incluant une installation plastique et une création musicale live, où les trois interprètes (deux danseuses et un danseur) explorent les questions de genre et d’identités fluides, portant la parole de celles et ceux qui existent autrement que par les codes hétéronormatifs. Les artistes vivent leurs souvenirs, se déchirent la peau, se regardent, se guettent, se redécouvrent. Accompagné·es des témoignages des personnes souffrant des normes sociétales patriarcales, iels dansent et racontent leur solitude, leur isolement, leurs traumatismes. En exposant nos corps souffrants, se frayant un chemin dans la solitude, dans l’absence de contact avec autrui, dans la sollicitude de nos États paternalistes, nous nous demandons : Quel espace, quelle place est dévolue dans cette société patriarcale aux corps déchirés, non-normés, mués, surveillés… ? 

Nadia Larina a commencé sa carrière artistique en Russie à l’âge de 15 ans après des études pluridisciplinaires de danse (traditionnelle et classique, danses de salon et jazz). Nadia vient en France en 2008, par son engagement politique (elle étudie à Sciences Po Bordeaux après avoir été engagée auprès des défenseurs des droits humains en Russie de Poutine) et artistique (elle se perfectionne auprès de chorégraphes de la danse contemporaine française). Avec certains d’entre eux, elle travaille par la suite en France (Carole Vergne, Cécile Roussat et Julien Lubeck, mais aussi Faizal Zeghoudi, Alain Marty, Emmanuelle Grizot), et dans le monde entier (Opéra Royal de Wallonie, l’Opera de Tel-Aviv, Kyoto et Tokyo avec Jean-Paul Goude). Nadia crée ses propres spectacles au sein de la compagnie FluO qu’elle a co-fondée avec le musicien Bastien Fréjaville.

 

La Compagnie FluO est née en 2015 de l’initiative de la danseuse et chorégraphe russe Nadia Larina et du musicien, poète et chanteur Bastien Fréjaville, comme un prétexte de l'expérimentation chorégraphique et musicale. En 2017, la chorégraphe Nadia Larina a décidé de revenir à ses racines russes, ukrainiennes et soviétiques pour créer La Zone, solo biographique et féministe, inspiré de l'univers du cinéaste Andreï Tarkovski et du poète russe Vladimir Vyssotski. Les nouvelles créations Muage (2020) et Every Drop Of My Blood (2022) abordent les thématiques de la sexualité, de l’hétéronormativité, de l’identité fluide et queer, chères à Judith Butler, Paul B. Preciado, Sam Boursier, Virginie Despentes… et s’inspirent des histoires et des recherches identitaires des artistes de la compagnie.

www.fluocompany.com  •  facebook.com/FluOcompany  •  instagram.com/fluo_dance

Production : Compagnie FluO / Accompagnement : Les 3A, Accompagnement d’Artistes et d’Acteurs culturels / Coproductions : la Manufacture CDCN Bordeaux-La Rochelle Nouvelle-Aquitaine ; l’Iddac, Agence Culturelle de la Gironde ; Micadanses-Paris / Avec le soutien financier de : la Direction Régionales des Affaires Culturelles Nouvelle Aquitaine (aide au projet et aide à la résidence dans le cadre du plan de relance résidence chorégraphique lieux non labellisés l’Atelier les Marches de l’été / compagnie Les Marches de l’été); l’Office Artistique de la Région Nouvelle Aquitaine (plan de relance) ; la ville de Bordeaux (Fonds d’aide à la création) / Accueils en résidence : L’Entre-Pont à Nice ; Le SEPT CENT QUATRE VIGHT TROIS à Nantes / cie 29.27 ; La Manufacture CDCN Bordeaux-La Rochelle Nouvelle-Aquitaine ; Le Volapük à Tours ; L’Horizon-recherche et création à La Rochelle ; L’Atelier des marches au Bouscat ; Bakery Art Gallery (accueil en résidence et installation plastique et sonore) / Diffusion : festival Bien Fait !, associé avec le festival Jerk Off, Micadanses-Paris (14 septembre à 20h) ; L’Horizon recherche et création à La Rochelle, Festival Paradoxal (29 octobre)

Cuir

Un loup pour l’homme — cirque
Avec le Centre culturel suisse. On Tour
ULPH_Cuir2021_vfrossard_K91A4582_def copia.jpg

© Valérie Frossard

Dans un corps à corps puissant, deux hommes harnachés jouent à manipuler le corps de l’autre. Le plaisir précautionneux qu’ils prennent à se transformer l’un pour l’autre en instrument, en agrès, en terrain de jeu ou en champ de bataille les engage dans une lutte consentie. Entre traction et attraction, ils ne visent pas le pouvoir sur l’autre, mais plutôt le pouvoir avec l’autre.

Arno Ferrera est diplômé en Physical Theatre à la Scuola Teatro Dimitri (CH) après dix ans de gymnastique et six ans d’études en musique baroque au Conservatorio della Svizzera Italiana (CSI). Il choisit Bruxelles comme base, et complète sa formation physique en danse contemporaine dans la capitale belge. Il participe à la tournée européenne du spectacle Holiday on stage de Martin Schick et Damir Todorovič. Par la suite, il participe à la création de Opera Retablo dans Vanity: I hate this job. Depuis 2018, il est directeur artistique de la compagnie belge Kind Bull avec Amaury Vanderborght. Il développe une recherche autour du mouvement instinctif, et une analyse de la motricité animale. Il intègre la compagnie Un loup pour l’homme en 2015 pour une reprise de rôle dans le spectacle Face Nord, il participe ensuite à la création de Rare Birds puis devient directeur artistique du projet Cuir au sein de la compagnie. 

 

Gilles Polet a d’abord suivi une formation de comédien au Lemmensinsituut de Louvain avant de s'installer à Leeds pour étudier à la Northern School of Contemporary Dance. Il est diplômé de P.A.R.T.S. à Bruxelles en 2008. Son travail va de l'opéra avec Deborah Warner à La Monnaie, Bruxelles, à la chorégraphie de clips musicaux, en passant par des courts métrages avec les réalisateurs Dimitri Karakatsanis, Andrew Ly et Kevin Calero. Son premier solo Jack-in-the-Box a été joué à Hong Kong, Téhéran, Berlin, etc. En voyageant à travers l'Iran, Gilles fait un voyage initiatique en plongeant dans le monde du soufisme, qui l'a inspiré pour réaliser son solo suivant : Simurgh : l'histoire de la Conférence des Oiseaux, racontée par un GoGo Dancer. Gilles Polet a collaboré avec Troubleyn/Jan Fabre pendant 10 ans. En 2020, Gilles se concentre sur sa carrière de professeur de yoga, créant sa propre application de yoga en plein air appelée YOGING. Il rejoint l’équipe de Cuir en juin 2021. 

 

La compagnie Un loup pour l’homme, à travers sa pratique des portés acrobatiques, s’attache depuis 2006 à défendre une vision de l’humanité faite d’êtres sociaux, différents autant que dépendants les uns des autres. Si la compagnie est issue du cirque (et de la rencontre du porteur Alexandre Fray et du voltigeur Frédéric Arsenault), ces dernières années, des artistes venant de la danse et du théâtre physique ont été progressivement accueilli-es dans l’équipe, ouvrant ainsi les champs d’exploration sur le mouvement. La compagnie compte aujourd’hui près de 600 représentations de ses créations : Appris par corps (2006 - Prix Jeunes Talents Cirque Europe), Face Nord (2011), Rare Birds (2017), la reprise de Face Nord avec une équipe féminine (2018), Cuir (2020) et le Projet Grand-mère (2021).

unlouppourlhomme.com  •  facebook.com/un.loup.pour.lhomme

Créateurs: Arno Ferrera, Mika Lafforgue et Gilles Polet / Direction artistique : Arno Ferrera / Interprètes : Arno Ferrera et Gilles Polet / Regard extérieur : Paola Rizza  / Regard chorégraphique : Benjamin Kahn, Gilles Polet / Regard sonore: Amaury Vanderborght / Création lumière : Florent Blanchon / Régie lumière et son : Pierre-Jean Faggiani / Artisan sellier : Jara Buschhoff / Administration, production, diffusion : Lou Henry, Anaïs Longiéras, Emma Lefrançois / Avec la complicité d’Alexandre Fray / Production : Un loup pour l’homme / Coproduction : Le Bateau Feu, SN de Dunkerque (FR), Theater op De Markt, Dommelhof (BE), Larural, Créon (FR), Festival Perspectives, Sarrebrück (DE)