top of page
LOGOS2.png

A part vous,
il y a quoi à
manger aujourd'hui ?

Acauã Shereya (Danse)
05 & 06 octobre — 19h-20h30
La Briqueterie CDCN

© David Ditoma Kadoule

Dans A part vous, il y a quoi à manger aujourd’hui ?, la chorégraphe et danseuse brésilienne Acauã Shereya nous invite à observer les nuages et à voler en orbite autour d’autres planètes, dans ce solo autobiographique. Inspirée par la « Gambiarra » brésilienne comme intelligence pratique pour résoudre un problème du quotidien avec les moyens du bord, elle déploie devant nous une promenade, une baignade, une submersion fluide, une fête, un système D de la danse. Acauã Shereya envisage ainsi son travail comme une plateforme d’actions individuelles et collectives et se demande de quelle manière partager une intimité qui dépasse les obstacles de la performance. « Comment inonder les espaces, que la pluie nous rappelle que nous venons d’une tempête, en agissant dans la création d’ondes sonores, de lettres, de rêves, de fantasmes, de cauchemars, de vie et de mort. » La bande sonore créée en collaboration avec DIDI permet de décupler les sensations, de baigner le public dans la création lumière de Bia Kaysel.

Acauã Shereya est chorégraphe et performeuse. Née au Brésil à Fortaleza, son éducation est assurée par des femmes professeures et son grand-père artisan. Diplômée d’un cursus de Théâtre à l’Institut Fédéral d’Éducation, Science et Technologie du Brésil (où elle intervient ensuite comme enseignante de 2013 à 2015), elle poursuit sa formation en suivant le « Performing Arts Advanced Programme » (PACAP3) de Fórum Dança à Lisbonne en 2019. Utilisant la « Gambiarra » ou « l’intelligence pratique », Acauã Shereya explore l’imprévisible par l’inventivité du bricolage pour nourrir sa pratique sur les images possibles de la démocratie dans les corps racialisés et la performativité Cuir (queer).

Chorégraphie, interprétation, scénographie, costumes, installation, création médias et création musicale : Acauã Shereya El_Bandide / DJ : Di Candido / Création lumière : Bia Kaysel.

bottom of page