1/5

CABARET DRAG

KING

KING VITAM ETERNAM

12.09 / 20h
Point Éphémère
11 en prévente  
13 sur place

Les drag kings s’approprient les codes de la masculinité pour les détourner, mais aussi pour augmenter leur propre masculinité et célébrer leur identité. Ils peuvent autant être glam que politique. Néanmoins, jamais monétisables ni récupérables. Le king est un art queer et militant jusqu’au bout des moustaches.

 

Masterclass Butoh King / 11h - 18h

Véritable catharsis de la construction sociale du genre qu’hommes et femmes vivent, subissent, reproduisent et déconstruisent ; l’atelier Butô-King s’adresse avant tout aux meufs, gouines, trans et inter souhaitant expérimenter l’usage différentiel du corps, de l’espace public et des privilèges sociaux associés à la masculinité. Parce que le féminisme pose encore question à certain(e)s, l’atelier Butô-King ouvre un espace d’Empowerment collectif et de production de joie politique reposant sur l’expérience du devenir King. Nul besoin d’être déjà danseuse ou comédienne, chacune peut et doit danser avec le corps qu’elle a, car ce corps regorge d’attitudes, de mouvements, de mémoire, de sensibilité dans lesquelles chacune doit puiser comme dans un trésor.

 

Intervenants : Victor MARZOUK et Hélène BARRIER

HÉLÈNE BARRIER est plasticienne, autodidacte. Après une formation en design textile, elle construit des oeuvres polymorphes, en résonance avec son environnement. Fortement inspirées par les architectures animales et les paysages, elle travaille sur des formes comme des modules qui se créent et s’installent in situ. Elle est également danseuse butoh. La danse est le lieu de la perpétuelle métamorphose, où l’on recherche, par le corps et par l’imagination, sans cesse de nouveaux chemins à parcourir. Hélène compose les objets à manipuler, costumes et autres prothèses en ayant le désir de « danser » ses installations. Ainsi, sur des projets particuliers, elle mixe les disciplines sous forme de performances, de concerts, de spectacles, de scénographies.

VICTOR MARZOUK, performer Queer vivant et militant à Paris. Son travail laisse apparaître la construction du genre et met le spectateur face à ses propres paradoxes dans le processus d’apprentissage des rituels de la féminité et de la masculinité par échecs et répétitions. Il a performé sur les scènes Queer de Paris, New York, Barcelone, Madrid, Rome avec notamment Antonia Baehr, Diane Torr, Annie Sprinkle et Oreet Ashery. Il collabore de 2001 à 2005 avec Paul.B Preciado sur l’organisation d’Atelier Drag King puis reprend le flambeau de la moustache dans la pure filiation de Diane Torr et Del Lagrace Volcano. Il participe à plusieurs documentaires et films dont notamment Bye Bye Blondie & Mutantes de Virginie Despentes, Mon sexe n’est pas mon Genre de Valérie Mitteaux et de Drag King le Docu de Chriss Lagg.