HORS-CHAMPS,

UN REGARD SUR LA COLLECTION VIDÉO D’agnès b. PAR HAILY GRENET

Du 10 au 19.O9
Carreau du Temple
10h - 21h du lundi au vendredi
10 - 19h samedi
Entrée libre

Figure incontournable de la culture française, tout à la fois, styliste, galeriste, mécène, productrice, éditrice et même cinéaste, agnès b., dont la fondation a ouvert début 2020 à Paris, a constitué l'une des collections les plus singulière de sa génération. A travers près de 4000 oeuvres de tout medium, sa collection est traversé par une insatiable fascination pour la jeunesse, que ce soit par les sujets traités ou par l'âge des artistes au moment où elle a commencé à acquérir leurs oeuvres. A cette jeunesse s'associe aussi leurs doutes, les questionnements, la recherche de son identité, c'est pourquoi elle note que ses choix se portent souvent sur des oeuvres dont le regard est hors champ, comme si il allait plus loin.

Les oeuvres vidéos sélectionnés pour cette programmation dans le cadre de festival Jerk Off montrent portent un regard en biais, elles renversent les points d'observations pour révéler de nouvelles perspectives, comme dans l'oeuvre de Hugues Reip intitulé FLXYULCKR (2002) où nous sommes entraînés dans une traversée de l'East Village à New York à travers des images de prospectus de la culture musicale et populaire de la ville mais aussi de sa contre culture. Endurance (2003) de McCallum/Tarry, relève plus du politique et de l'activisme, 26 jeunes sans abris font face à la caméra, généralement mis de coté, caché, ils posent ici avec force et panache. Enfin, Ray (2015) de Richard Bellingham est le portrait de famille cinglant et lugubre de l'artiste, et le milieu social dans lequel il a grandi, dans les habitations sociales de l'ère thatchérienne.

 

Évoquer le geste et le corps des absents, esthétiser les objets et les activités humaines, représenter au plus près une réalité toujours fuyante, se remémorer les acteurs et les événements, voire transcender le banal en provoquant des chocs et des associations d’idées : telles sont les différentes modalités de cette programmation placé sous le signe de la jeunesse.

HAILY GRENET est consultante en communication et en production d’évènement culturel, spécialisé en accompagnement de festivals et exposition depuis dix ans, et notamment en art vidéo et performance. Elle a étudié l’Histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre-Paris, la Sociologie et la Philosophie à l’Université de la Sorbonne et est diplômée d’un master en gestion de la communication. Durant trois ans basée à Séoul, elle a collaboré avec plusieurs institutions coréenne et en asie du sud est. Depuis 2016, elle travaille à la production et gestion de divers événement. En tant que commissaire indépendante, elle a fondé avec les plasticien Emile Degorce Dumas et Vincent Voillat l’Institut d’Esthétique.