1/4

IELLE ÉTAIT UNE FOIS

COLLECTIF

PAILLETTES

13.09 / 16h
Point Éphémère
Jeune Public
6

Tous les enfants devront être accompagnés d'un adulte, gratuit pour les moins de 5 ans.

Entre paillettes et perruques, les Drag Fairies racontent des histoires aux plus petit.e.s en s’engageant dans les questions du genre et du féminisme. Ici la puissance symbolique et universelle des contes populaires permet de questionner notre époque et ses stéréotypes.

Le COLLECTIF PAILLETTES rassemble depuis Juin 2014 des créatures drag et queer hautes en couleur. Unies par l’envie de faire découvrir l’histoire et la culture LGBTQ+ elles sillonnent les scènes parisiennes (Point Ephemères, Café de la Presse, Boule Noire, Mains d’œuvre, 59 Rivoli) pour présenter sketches, textes littéraires et militants dans une folle ambiance. L’un de leur spectacle a été présenté lors du 10e festival Jerk Off.

Depuis 2017, invitées par le festival Loud & Proud, elles lisent des contes féministes et queer pour enfants à la Gaîté Lyrique dans le cadre du prgramme Capitaine Futur, dans d’autres bibliothèques à Paris, St Denis ou Marseille ou encore dans les collections du Centre Pompidou. Le collectif est composé par Amanda Fox, Princesse Prout, Maria Mollarda et La Déliche.

AMANDA FOX est neìe dans les bois, juste à côté d’une aire d’autoroute très sexy. Elle lit des contes depuis toute petite certes, mais quand elle découvre la joie de monter sur des talons et d'enfiler quatre étages de maquillage, de chanter (mal) sur les scènes des cabarets dégenrés ou autres espaces féériques que des ailes lui commencent à lui pousser. Une fois devenue une plante barbue mais glamour elle anime ateliers, rencontres, lectures et joue les passeuses d'histoires queer, feìministes ou juste ouvertes sur les possibles destins du monde au jeunes adultes et grands enfant, comme une tentative joyeuse et un rien vulgaire de réenchanter nos imaginaires...

PRINCESSE PROUT avait déjà des poils quand c’était pas la mode. Féministe à l’heure où c’était très mal regardé, elle a tout de même réussi à obtenir un diplôme des beaux-arts qui lui a surtout servi à être exploitée dans le domaine de l’animation artistique. Elle a fui dans la forêt où elle vit désormais heureuse, poilue et loin des hétéros.

MARIA MOLLARDA Est né de l’union de jean Jacques Goldman et d’une sinusite mal soignée. Elle est né dans un Kleenex en 1971. Ne l’a pas quitté depuis, même si elle enfile parfois des talons pour se faire voir ailleurs. Elle a appris à lire avec la méthode d’identification des groupes verbaux développé par la célèbre linguiste Afida Turner. Elle envie sournoisement les gardes robes des heroines d’Almodovar, se maquille comme on se débarrasse d’un sous vêtement qui ne revient pas, et n’a aucune idée de ce que peut bien être un enfant, se dit que ça doit être une pâtisserie ou un glaucome mal soigné.

LA DÉLICHE, aussi appelée Djémilee Schuss, est née d’un coquillage dans une calanque de beauté aux UEEH (Universités d’été euro-méditerranéennes des Homosexualités). Haute perchée sur ses talons, elle sillonne les rainures des planches avec ses copines des Paillettes Queer Show depuis 2014. Totalement dégenrée du cabaret, elle aime se ressourcer dans la forêt avec ses copines fées où ses ailes n’arrêtent plus de pousser. L’une de ses plus grande joie ? Faire découvrir la liberté d’être soi-même lors des lectures de contes queer et féministes aux enfants et aux plus grands.