15.09.19

17H

 Carreau du Temple

ESTHÉTIQUE DU COMBAT

MICHAËL ALLIBERT

DANSE

Dans Esthétique du combat, le chorégraphe Michaël Allibert s’intéresse à l’idée de contestation, aux besoins de ses expressions, à ses formes, à ses dramaturgies et à ses destinations.

Il étudie en parallèle les mouvements sociaux et artistiques en s’interrogeant sur ses propres influences historiques et artistiques.Par son travail chorégraphique, Michaël Allibert dénonce comment les corps et les espaces sont soumis à des contraintes, des rapports de force ou du pouvoir exercé par des entités supérieures. Ainsi le pouvoir,l’assujettissement et l’émancipation fondent l’enjeu critique de cette pièce.

Son écriture « infra-chorégraphique » tend à ébranler le spectateur sur les notions de corps et de danse avec l’espace comme outil de sociabilité citoyenne. A travers esthétique du combat, Il explore ce que peut être une performance chorégraphique intrinsèquement liée à l’action politique par le biais de dispositifs (anti) spectaculaires, protestataires et alternatifs ouvrant la voie à des modalités hétéroclites physiques, cognitives, affectives, et sociales perpétré par l’art.

«C’est en ce sens qu'une danse moderne ou contemporaine peut être politique par ce qu'elle performe et crée comme autres relations, actions, révoltes, espaces et temps inouïs, problèmes ou rires. » Michel Briand, « Danse et politique contemporaines. Radicalités esthétiques, philosophiques et sociales en danse », Recherche en danse online, 2015  

Né en 1977, Michaël Allibert est un chorégraphe installé à Nice. D’abord formé en théâtre par Robert Condamin et Jacqueline Scalabrini (anciens élèves et compagnons de Jean Dasté), il aborde toutes les techniques du théâtre classique et contemporain ; la danse vient plus tard, au départ simplement pour améliorer sa conscience du corps. 

Depuis 1999, il travaille pour plusieurs compagnies comme interprète, regard extérieur ou tuteur (Cie Les Rats Clandestins, Cie Reveïda, Cie Hanna R, Cie de l’Arpette, Divine Quincaillerie, La Zouze – Cie Christophe Haleb, Cie Dodescaden ou Rocio Berenguer).

En 2009, il crée son propre groupe, TCMA et développe un travail transgenre de création contemporaine. Depuis 2011, il est artiste chercheur au sein de L’L * Lieu de recherche et d’accompagnement à la jeune création à Bruxelles.

ÉQUIPE 

Conception & exécution Michaël Allibert Artiste plasticien Jérôme Grivel
Créatrice lumière & régie Laurence Halloy Assistante chorégraphiqueSandra Rivière Administration / production Hélène Baisecourt DiffusionVanessa Anheim Cristofari 

PARTENAIRES 

Production TCMA – Association Merci !
Coproductions Ville de Valbonne Sophia-Antipolis, Système Castafiore (Ville de Grasse), Multiprise Résidences CDCN Les Hivernales – Avignon, Montévidéo – Marseille, Dans Les Parages, laboratoire de LA ZOUZE-Cie Christophe Haleb – Marseille, Système Castafiore – Grasse, Dortoir des moines – Ville de Valbonne, Forum Prévert – Carros, Fabrique Mimont – Cannes, Entre-Pont – Nice
Soutiens Département 06, Ville de Nice

Avec le soutien de l’ONDA – Office national de diffusion artistique

© 2019 Jerk Off / Conception graphique Alexandre Techer

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon