on se connaît
de la nuit

Audrey Liebot — performance
FLASH x Jerk Off
Avec le Centre culturel suisse. On Tour
Point Éphémère
21 et 22.09 — 20h

11€ prévente — 13€ sur place

AudreyLiebot_TU_0322-23.jpg

© Eden Levi Am

Extraordinairement marqué·e·xs par des absences, on se connaît de la nuit est une création hybride, entre poésie, danse et installation plastique, sur le VIH-sida. Le corps collectif que forment les spectateur·ices et les performeurs·ses est parcouru de présences manquantes, l’espace, saturé de traces. Il fait un peu trop chaud. L’espace vibre. Au sol, de petites fioles de verre répandues. Des molécules, pour un parfum. Tout tient à une invitation : à passer un moment ensemble, à partager des notes, des doutes, des manques. On se connaît déjà. On se rapproche. On inhale. La nuit commence à tomber.

audrey liebot est une artiste française née à Nantes, diplômée de Master of Arts à la Haute école des arts de la scène de Suisse occidentale. Sa réflexion et sa pratique sont traversées par la question du manque, du soin et l’expérience de la maladie comme praxis. Ses performances sont des essais, des moments d’échanges, mélancoliques et non-fictionnels. Elle est engagée dans une longue recherche sur l’épidémie de VIH-sida à travers des archives affectives, des odeurs, des traces et crée on se connaît de la nuit. En Master of Arts elle mène une recherche sur le soin et les possibilités de partage d’une expérience-limite, de cette recherche écrite il ne reste qu’un document : the liebot report about hermself, passage de l’auto-censure sur l’auto-fiction. Elle crée j’ai faim j’ai froid, strange fruit, memento et la pièce prenez soin de vous, puis forest club et la création radio untitled (en cours). Elle prépare une pièce de condoléances, et jours zéros, une chronologie sur la fin de l’internet libre et la mort de Carlo Giuliani. Elle sera résidente à La Manutention au Palais de Tokyo en 2023.

magnoliacie.wordpress.com  •  instagram.com/bijoubijou.x

 

Écriture, conception, interprétation : Audrey Liebot / Collaboration artistique : Natasza Gerlach / Créations odeurs : Fanny Guérin / Création lumière : Jérémie Papin, reprise par Victor Inisan / Création son : Thibault Vil, reprise par Romain Poirier / Administration : Sarah Ciuclea / Avec le soutien de : Ville de Genève, Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’art, Fondation Göhner, Fondation Fluxum, avec l’aide de La Manufacture (Lausanne) et du Centre culturel ABC (La Chaux de Fonds) et le soutien en résidences du Centre national de la danse (Pantin), de La Ménagerie de Verre (Paris), de Montevideo, un centre d'art (Marseille) et du Point Ephémère (Paris). Remerciements : Honolulu-Nantes, Fri-Art Kunsthalle Fribourg. Les parfums sont réalisés dans les laboratoires de l’École supérieure du parfum de Paris.